In France, NATURE & RANDO, VOYAGE

Nous avons fait connaissance avec le Jura lors d’un long week-end entre amis au Printemps. De ce bref rendez-vous, nous repartions charmés par la région, sa nature, son ambiance, sa sérénité.
Nous avons envisagé de revenir à plusieurs reprises. En Hiver, attirés par les joies de l’or blanc, des randonnées enneigées et des promenades en traineaux. Ou bien en Été, sur les sentiers de l’échappée jurassienne, cette traversée itinérante qui nous fait de l’œil depuis quelques temps.

C’est finalement en Automne que nous sommes revenus dans ce coin de pays, pour un road trip à travers le Jura, lors d’un magnifique long week-end dans les lumières du mois d’Octobre.

 

 

Itinéraire de 3 jours à travers le Jura en Automne

Lors de ce road trip, nous avons parcouru plusieurs « pays » du Jura, aux altitudes et aux paysages très différents : le Revermont, La région des Lacs et Petites Montagnes et enfin le Haut-Jura.
Des lieux et des ambiances variés qui nous ont montré quelques-unes des richesses du Jura.

La météo s’est montrée tout d’abord capricieuse, en nous accueillant sous un déluge de pluie. Mais le ciel s’est dégagé au cours de notre séjour, et la brume a ensuite fait place au soleil.
Notre parcours fut semé de découvertes diverses : nature, gastronomie, patrimoine, aventure, insolite, culture…un joli mix d’activités qui peuvent se moduler selon les goûts et couleurs de chacun.

Allez! suivez-nous sur les routes du Jura, entre vignobles, lacs, et montagnes…

 

 

JOUR 1 | Le Revermont : entre vignobles, villages de charme et fromage fondu

Arrivés la veille dans le Jura, accompagnés par la pluie battante, nous avons trouvé refuge pour la nuit dans un hébergement insolite, une roulotte. Oui mais pas n’importe quelle roulotte ! Celle de Sandor ! Une véritable roulotte bohème à l’esprit tzigane qui a parcouru l’Europe avec son propriétaire avant de se poser dans le Jura, dans un petit parc au bord d’une rivière…roulottesandor2Après ce charmant 1er contact avec le Jura, nous sommes prêts à arpenter les petites routes de campagne de la région…dans un dense brouillard et entre les gouttes.

 

CHATEAU-CHALON

1ere escale de notre road trip dans le charmant village de Château-Chalon, la capitale du vin jaune du Jura. Perché sur son éperon rocheux, le village règne sur les vignobles en contrebas, d’un vert vif qui vire déjà vers le jaune…
Depuis le village, noyé dans la brume, le panorama est tout blanc. Nous ne pourrons pas l’admirer aujourd’hui mais le charme du lieu opère tout de même.
chateauchalon

 

BAUMES-LES-MESSIEURS

Les petites routes de campagne que nous empruntons sont très bucoliques et nous observons avec attention les arbres tout autour et surtout leur couleur. Il semblerait que l’automne ne soit pas encore totalement là. Les feuilles jaunissent un petit peu, certains arbres sont déjà rouges, mais nous n’en sommes qu’aux débuts.

Nous filons sur la sinueuse route qui grimpe vers Granges-sur-Baume. Là, tout en haut de la falaise, s’étend un superbe panorama sur la reculée de Baume-les-Messieurs, cette formation géologique si particulière, avec le village niché au cœur du cirque.
Le ciel est maussade hélas et les nuages s’accrochent dans les arbres, mais cela donne aussi une ambiance particulière, calme et sérénité règnent sur les lieux.

baumesurgranges

Un petit chemin vous permet de descendre vers Baume-les-Messieurs mais déjà un peu trempés, nous lui préférons la chaleur sèche de notre voiture (et puis on a annoncé la couleur, c’est un weekend road trip !).

Avant de rejoindre le village, nous poursuivons la petite route qui nous mène vers la Cascade des tufs. Alors que quelques jours auparavant, cette dernière était presque asséchée, les trombes d’eau déversées ces derniers jours ont changé la donne. Nous sommes en face d’une vigoureuse et impressionnante cascade ! Entourés de grottes et de petits sentiers, il est possible de se promener le long de la rivière Le Dard.

cascadetufs

Un peu plus loin, la route s’arrête devant les grottes de Baume. Hélas les visites sont terminées depuis quelques jours (et je ne sais pas si avec ce temps, nous aurions pu y pénétrer) mais les grottes sont parait-il très sympathiques à visiter, avec des salles majestueuses et un lac souterrain. Ce sera pour une autre fois !

Il est temps de faire connaissance avec Baume-les-Messieurs, un village charmant, classé parmi les « plus beaux village de France ». Des maisons de pierre, une abbaye, des petites rues qui se croisent, des jardins ici et là…

baumelesmessieursNous profitons d’une petite pause pour déguster quelques spécialités locales au restaurant « Le Grand Jardin ». Au menu, nous découvrons le suprême de poulet fermier des Dombes avec sa sauce au Comté mais aussi le Savagnin, un millésime du Jura, au gout très prononcé.

grandjardin

 

LONS-LE-SAUNIER

Nous repartons sur les routes, en direction de Lons-le-Saunier, la capitale de la région. J’ai été agréablement surprise par cette cité aux quelques 20000 habitants, 2eme plus petite préfecture de France. Malgré le ciel gris, il faisait bon flâner dans les rues du centre historique, sous les arcades, et d’admirer les jolies façades des immeubles.
J’aurais bien aimé faire un tour dans les thermes de Lons-le-Saunier, pour un petit moment détente dans les eaux salées. Je me le garde en tête pour un prochain séjour.

lonslesaunier

 

LA MAISON DE LA VACHE QUI RIT

Le programme a dû être revu en raison de cette pluie qui n’en finissait pas et nous avons opté pour la visite de « La maison de la vache qui rit ».
Eh oui, il existe un musée dédié à la célèbre marque de fromage fondu. L’idée peut paraitre un peu saugrenue au 1er abord. Et il faut avouer que le lieu connait un engouement certain…surtout les jours de pluie 😉 Ceci est bien dommage car ce fut une très bonne surprise.
Que vous soyez adepte ou non du produit (ce que je ne suis pas, même si j’ai boulotté mon pik&Croq), cette visite est vraiment enrichissante. Vous découvrirez les origines et l’histoire de cette entreprise familiale, la mise sur le marché de ce nouveau type de fromage et sa commercialisation. J’ai été vraiment impressionnée par le côté novateur et moderne de l’entreprise. Par l’industrialisation progressive de la production qui est désormais un engrenage à haute vitesse et à grande échelle. Mais surtout par la vision de ces dirigeants qui ont su anticiper la société de demain et miser sur la publicité et l’image, à une époque où ces notions n’en étaient qu’à leur balbutiements. Un cas d’étude à la Steve Jobs joliment mis en scène au fil du parcours de la visite.

vachequiritCerise sur le gâteau, l’expo temporaire interactive. Entièrement basée sur la réutilisation des emballages des produits de la société Bell, vous pourrez les utiliser à votre guise pour créer des vêtements, des sacs, et plein d’objets variés.

 

UNE CABANE DANS LES BOIS

Nous reprenons à nouveau la route direction le village de Syam où nous attends notre petite cabane en bois, au cœur du domaine de Syam, l’ancienne demeure d’une dynastie de maîtres de forges au 19ème, désormais gîte et chambre d’hôte.

cabaneEncore une fois, nous nous régalons des produits du terroir jurassien lors d’un succulent diner au Bois Dormant dans la commune voisine de Champagnole.

boisdormantAprès cet interlude gastronomique, nous rejoignons, le ventre plein et plus que satisfaits notre petit cocon très confortable au milieu des arbres. A peine le temps de débriefer sur les jolis moments de cette riche 1ère journée que Morphée vient déjà nous kidnapper.

 

Informations utiles

Comment venir dans le Jura?

En voiture: nous avons choisi cette option qui permet ensuite une grande liberté. A 5h de la Normandie – 4h de Paris et 1h30 de Lyon

En train puis location de voiture: TGV direct Paris-Dole (2h)

 

En savoir plus sur le Jura

Je vous invite à éplucher le site plein d’infos de Jura Tourisme ainsi que celui de Montagnes du Jura

 

Les liens utiles:

En savoir plus sur la Maison de la vache qui rit
Adulte (7,5€) / Enfant (3€)
La maison va fermer ses portes prochainement pour rénovation. Se renseigner.
Je recommande vivement l’exposition temporaire, notamment avec des enfants, partage et créativité sont à l’honneur!

Où manger?

Le Grand Jardin – Baume-les Messieurs

Le Bois Dormant – Champagnole
La charlotte de chèvre frais à la Morteau et jambon cru de pays est un délice!

Où dormir?

La roulotte de Sandor – Quintigny
Tarif: à partir de 85€/nuit
Nous n’avons pu hélas profiter de l’extérieur super mignon à cause de la pluie. Petite surprise, le toilette extérieur, un trône 😉

Le domaine de Syam – Syam
Tarif: 180€/nuit
Les cabanes sont louées comme des gîtes, prévoyez donc le nécessaire en draps et serviettes.

 

 

JOUR 2 ­| DE LA RÉGION DES LACS VERS LES MONTAGNES

CASCADE ET ROUTES BUCOLIQUES

Après un bon petit déjeuner pris les yeux perdus dans les bois, nous embarquons sur les routes du Jura pour cette 2ème journée, riche en émotions.

cascadebillaudeJe suis déjà un petit peu nerveuse, vous comprendrez bientôt pourquoi, mais cela ne m’empêche pas de m’extasier de bon matin devant la magnifique Cascade de la Billaude. Le soleil semble vouloir se joindre à nous pour la suite de l’aventure. Il commence à illuminer la végétation tout autour de ces tumultueuses eaux de la vallée de la Lemme.

Nous prenons ensuite le chemin des écoliers, les petites routes de traverse et découvrons des paysages tous plus jolis les uns que les autres. Ici un petit lac perdu dans la forêt, là un sentier bordé d’arbres aux couleurs chaudes…On pourrait passer des heures au volant à sillonner la région mais nous sommes attendus…Pour admirer la région justement, mais sous un angle tout à fait différent

 

SURVOLER LA RÉGION DES LACS EN ULM

Superbe idée nan ?
Je vous l’avoue, ça parait magique et ça l’est !

Nous faisons connaissance avec Jean-François, un personnage ! Sympathique et passionné, il est une mine d’infos sur la région. Il est rapidement décidé que ce sera plutôt le Chéri qui profitera de l’expérience ! Effectivement, passionné lui par tout ce qui vole, il est aux anges et grimpe avec entrain dans l’ULM. Et il volera…longtemps !

ulmQuasiment 1h à survoler toute la région, que nous connaissions de notre séjour au printemps, mais sous une autre perspective et dans les lumières d’automne : les cascades du hérisson, les lacs Chalain, Narlay, Ilay, Bonlieu et leurs forêts qui commencent à changer de couleurs, les vignobles, Baume les Messieurs…Un énorme tour au-dessus du Jura (je vous en parlerai plus en détail très bientôt).

Quant à moi, j’ai réussi à me faire violence et apprivoiser ma peur du vide pour essayer juste quelques minutes… J’avais beau me répéter en boucle d’affronter mes peurs et de foncer, je n’en menais pas large. BUT I DID IT ! OK…juste 5 min au-dessus du lac, mais j’étais non seulement super fière de moi mais aussi j’ai pu me rendre compte de la beauté des lieux. La prochaine fois, je signe 😉

Nous repartons sourire aux lèvres et débriefons de ce super moment autour d’un met délicieux au Bistrot des Lacs avant de prendre la route vers le Haut-Jura.

bistrotlacs

 

LE LAC CHALAIN, LE BELVÉDÈRE DES 4 LACS ET LE PIC DE L’AIGLE

Mais bien sûr, nous ne pouvons quitter la région des lacs sans faire quelques arrêts, notamment aux endroits que nous n’avions pu découvrir à notre précédente venue.
Faisons donc halte dans 3 endroits absolument superbes :

lacchalain

Le lac Chalain : le calme règne autour du lac, les canards sont rois sur l’eau et s’amusent entre eux

 

 

belvedere4lacs

Belvédère des 4 lacs: Après une courte marche sur un sentier forestier, vous atteignez un belvédère qui surplombe la région des lacs. S’étalent alors un panorama magnifique, entre lac et foret, le tout avec des couleurs chatoyantes. J’ai eu un coup de cœur pour la petite cabane au bord du lac, perdue dans les arbres, un petit air de Canada nan ?

 

 

picaigle

Le pic de l’Aigle : il faut marcher une 20aine de minutes pour grimper au sommet du pic de l’aigle. De la haut, une vue à 360° sur les alentours ou presque. On aperçoit les lacs d’un côté et le Mont-Blanc de l’autre.

 

 

LE MUSÉE DE LA LUNETTE

Sur la route vers le Haut-Jura, nous nous sommes arrêtés pour visiter le Musée de la Lunette à Morez. Assez surprise de la présence d’un tel musée dans la région, j’ai ainsi découverte l’activité de lunetterie dans le Jura.
Grâce à une très intéressante visite guidée VIP menée par Claire, nous avons pu arpenté cet univers. Ainsi, Morez, petite ville de montagne, était initialement spécialisée dans le métal et plus particulièrement dans la production de clou. Mais la ville devient un des précurseurs de la monture de lunette. L’activité devint vite prospère, s’industrialise et permet à cette région assez isolée et soumise à des conditions plutôt rudes de travailler et de vivre. Par exemple, cela fournissait du travail aux agriculteurs pendant les longs mois froids d’hiver.
Lors de la visite, on découvre ainsi toute l’histoire de la lunetterie de Morez, reconnue encore à l’heure actuelle dans le monde entier. Vous pourrez admirer aussi une très jolie collection de lunettes et de montures, depuis les premières ébauches jusqu’aux modèles les plus raffinés, au fil des siècles et des continents. La lunette, vue comme un handicap et une honte à ces débuts est devenue un accessoire de mode et parfois de luxe.

L’exposition temporaire sur les illusions d’optique est aussi très sympathique et ludique.

 

DORMIR SUR LA FRONTIÈRE

Le jour commence à décliner, il est temps de reprendre notre chemin et de gagner le village des Rousses, station de ski dans les montagnes du Haut-Jura. En montant en altitude, la végétation et les paysages changent, les épicéas remplacent les feuillus et les panoramas depuis la sinueuse route sont splendides.

Cette nuit, nous dormons en France mais aussi en Suisse, dans cet hôtel très particulier, construit pile sur la frontière entre les deux pays. Avec une porte donnant sur chaque contrée. Un lieu insolite et plein d’anecdotes. Par exemple, lors de la guerre, un couvre-feu était imposé côté français, il est conté que les joyeux lurons du bar n’ayant point envie de se plier aux règles et de rentrer chez eux, n’avaient qu’à déplacer leurs verres de quelques mètres, pour passer du côté suisse et pouvoir en profiter toute la nuit 🙂
Le propriétaire, un homme plein d’enthousiasme pour nous conter son hôtel et ses particularités, en a même fait avec humour un pays à part entière : l’Arbezie.

arbezieNotre chambre, spacieuse et confortable, se situe coté français, c’est donc chauvin que nous continuerons la soirée en préférant la fondue jurassienne au comté à la fondue vaudoise ! Et le tout bien sûr accompagné de bon vin jurassien !

 

Informations utiles

Vol en ULM:
ULM Alizé – Doucier
Vol de 30 min: 95€
Jean-François connaît très bien son métier et vous volerez en toute sécurité, même si comme moi, vous n’êtes pas rassuré 🙂

 

Musée:
Musée de la Lunette – Morez
Entrée libre

Où manger?

Bistrot des Lacs – Doucier

L’Arbézie – Les Rousses (La Cure)

Où dormir?

L’Arbezie – Les Rousses (La cure)
Chambre à partir de 79€
Un hôtel chaleureux et sympathique où nous avons trés bien dormi malgré le réveil à l’aube 🙂

 

 

JOUR 3 | LA BEAUTÉ DU HAUT-JURA

Il est 5h du matin, les yeux encore pleins de sommeil, nous tentons de nous réveiller autour d’un petit café. Les sacs à dos sont prêts. Nous sommes équipés pour le froid. Eric, notre guide, nous rejoint. Il est temps de partir, une jolie aventure nous attend…

 

LEVER DE SOLEIL SUR LES ALPES

Nous rejoignons les montagnes côté suisse et marchons de nuit, éclairés par la pleine lune. Nous traversons des combes et des alpages. Le lieu est d’un calme saisissant, tout comme le froid.

Arrivés au sommet, nous nous installons, une tasse de thé bien chaude entre les mains. Le panorama est juste magique, les sommets des Alpes suisses et françaises s’étendent devant nous. Le Mont-Blanc est juste en face. A droite, ce sont les Monts Jura, avec au loin, les Hautes-Combes.
Et en contrebas, la mer de nuage, plutôt rare en Automne. Les lumières sont si belles avant l’aube.

leversoleilEt tout à coup, le soleil sort des montagnes et éclaire toute la scène…Un moment magnifique.
Je vous en parlerais plus en détail bientôt tant nous avons été séduits par cette jolie expérience de randonnée matinale.

 

LES ROUSSES

Nous partons ensuite découvrir les Rousses et notamment son joli et paisible lac avant de déguster un délicieux “swiss rosti” auprès des flammes du poêle, au restaurant du Golf du Rochat

lesrousses

 

DÉCOUVERTE D’UNE CAVE D’AFFINAGE DE COMTE

Lors de notre dernière après-midi dans le Jura, nous allons découvrir l’univers de l’affinage, notamment de Comté, un AOC, produit de terroir par excellence de la région. Pour cela, direction le Fort-des-Rousses, cette ancienne forteresse militaire qui est désormais utilisée par l’entreprise Juraflore pour l’affinage des fromages.

La visite guidée est vraiment intéressante, sans parler de notre hôte passionné et passionnant. On découvre ainsi l’architecture et histoire de ce lieu atypique, avec ses salles voutées et ses galeries souterraines, occupées désormais par plus de 100 000 meules de Comté.
On en apprend beaucoup sur l’évolution des processus de fabrication de fromage dans le Jura, de la production artisanale à l’industrialisation. Et plus intéressant encore, on découvre le domaine de l’affinage, où robotisation et savoir-faire de l’affineur se côtoient. On plonge dans les secrets de production de ces fromages que l’on aime tant : Comté, Bleu de gex, Morbier et Mont d’Or.
La visite nous mène dans différentes caves de fermentation, aux températures et « ambiances » différentes, dans le but de magnifier le fromage, toute une science.
Après avoir observé des milliers de meules de Comté, nous finissons la visite par une petite dégustation. Que c’est bon…

affinagecomte

 

 

Informations utiles

Randonnée au lever de soleil:
La boîte à montagne – Les Rousses
Randonnée aux aurores: à partir de 14€
Nous ne sommes pas des habitués des randonnées guidées mais nous avons adoré cette expérience et les échanges que nous avons eu. Cela permet de découvrir des chemins secrets et d’en apprendre énormément sur la région, sa nature, ses habitants et le mode de vie dans le Haut-Jura.


Visite des caves d’affinage de Comté

Juraflore – Fort-les-Rousses – Les Rousses
Visite guidée: adulte (6€) / enfant ( 4€)

Où manger?

Le restaurant du Golf du Rochat – Les Rousses
J’ai pu ainsi gouter le swiss rosti, une spécialité vaudoise de pommes de terre émincées et revenues dans la poêle, sur lesquelles on ajoute une tomme …

 

 

 

LE JURA EN QUELQUES MOTS

Ainsi s’achève notre week-end road trip dans le Jura. Après 3 intenses journées sur la route à parcourir la région et ses richesses, il est temps de repartir vers la Normandie.
Nous sommes sous le charme, encore une fois. Des paysages tout d’abord, tous plus beaux les uns de que les autres. Ces étendues de nature, cette terre préservée et sauvage où l’on se sent apaisé. De l’ambiance et de l’authenticité ensuite. Lors de cette escapade, nous avons fait de jolies rencontres, des gens chaleureux et fiers de leur région, nous accueillant avec sourire et hospitalité.
Il fait définitivement bon vivre en Jura il me semble…

roadtrip

 

Pour conclure, après l’avoir vu au printemps, notre 2eme visite dans le Jura, cette fois en Automne nous a définitivement séduit. Je vous invite à découvrir cette région, notamment en ce moment où les couleurs flamboyantes des forêts ont atteint leur apogée.
J’espère que ce récit vous aura donné des idées pour organiser votre road trip à travers le Jura, et j’attends les retours sur votre escapade avec impatience !

Pour notre part, nous sommes bien tentés de revenir dans la région, cette fois en Hiver puis en Eté, afin de la découvrir aux 4 saisons.

 

 

Pour aller plus loin

Retrouvez l’article sur notre escapade dans le Jura au Printemps

jura-printemps

Ce séjour dans le Jura a été réalisé en partenariat avec Jura Tourisme. Nous souhaitons les remercier chaleureusement pour leur accueil. Tous les choix éditoriaux issus de ce voyage nous reviennent.

Recommended Posts
Showing 8 comments
  • Amélie
    Répondre

    Le Jura, l’une de mes premières destinations de colo ! Les bons souvenirs, mais j’étais trop jeune pour avoir des souvenirs précis des paysages que j’ai pu découvrir.
    Il faudrait que j’y retourne 🙂

    • Dorothée
      Répondre

      Bonjour Amélie. Je ne connaissais pas du tout le Jura avant l’année dernière et je crois que j’ai eu le coup de cœur 🙂 Une région nature et authentique!

  • Nicole Grillié
    Répondre

    Moi aussi Jura = colo au Pontet
    Ma mère se faisait embaucher aux cuisines pour être avec mon frère et moi. Je n’avais que 6 ans la première fois et 12 la dernière. Les souvenirs: une randonnée sous la pluie, une installation des tentes sous la pluie, une toilette dans le lac, une rando autour du lac (soleil), puis rebelote la pluie, tout était mouillé, alors nous sommes rentrés à la col
    J’adorais lorsque nous avions des orages: la montagne devenait féérique sous les éclairs. C’est là aussi que j’ai fumé ma première cigarette …Suisse (berk)! J’ai découvert les petites cyclamens sauvages, les fenaisons, une guêpe qui te pique le bout du doigt et qui enfle, qui enfle, souvenirs brulant… Oui, je crois que tu me donnes vraiment envie d’y retourner. C’était beau. Merci pour ce trip.
    Aujourd’hui nous sommes allés dans la vallée de la Durdant (pays de Caux). Ca te plairait, entre moulins, villages typiques et au bout, la mer of course! Je t’envoie des photos. Bisou et bonne soirée

    • Dorothée
      Répondre

      Bonjour Nicole! Bon le Jura est apparemment la région des colos apparemment (dommage que j’en ai jamais faite!). Merci pour ce beau retour de souvenirs d’enfance. Je pense qu’une petite virée en Jura s’impose effectivement 😉 De notre côté, on aimerait bien le découvrir en hiver avec la neige (enfin tant qu’il y en a encore!) et aussi la région très sauvage des Hautes-Combes.
      Merci pour les photos de la vallée de la Durdant en Normandie. J’adore la campagne du pays de Caux. Je vais l’inscrire à notre liste de balades 😉

  • Cyrielle - The Wild Panda
    Répondre

    Très sympa ton article, ce n’est pas une région qui m’attirait forcément mais après avoir vu tes photos je ne dirais certainement pas non à une balade dans le Jura!

    • Dorothée
      Répondre

      Bonjour et merci Cyrielle pour ton petit mot! Je ne peux que recommander le Jura 😉 Les paysages sont sauvages, superbes et variés et pour la rando, c’est un régal!

  • LesJardineuses
    Répondre

    Le Jura je connais un peu aussi, j’ai de la famille à côté de Gex … Les photos donnent une fois de plus envie de découvrir les lieux !!! C’est une très belle région, de beaux paysages, de la sérénité aussi … Très bel article !!

    • Dorothée
      Répondre

      Merci beaucoup ! J’ai aussi un coup de cœur pour cette région, une certaine douceur de vivre y règne…

Leave a Comment