In France, NATURE & RANDO, VOYAGE

Nous souhaitions découvrir la montagne comme destination estivale. Nous avions déjà eu un aperçu de ses atouts l’année dernière, lors de notre séjour dans les Pyrénées Orientales. Cet été, nous avons décidé de poser nos valises en Savoie pour 2 semaines : la 1ere dans la Vallée de la Maurienne et la 2nde dans la Vallée de la Tarentaise, donc au Sud puis au Nord du Parc Naturel de la Vanoise.

Dans cet article, je vais vous relater notre escapade en Maurienne, entre aventures nature (randonnée, VTT) et roadtrip à la découverte de la région (paysages et patrimoine).
Une jolie destination pour se dépayser et déconnecter, et ceci sans partir à l’autre bout du monde !

 

La Maurienne en quelques mots

carte-maurienneLa vallée de la Maurienne en Savoie s’étend sur plus de 120km, ce qui en fait l’une des plus grandes vallées Trans-Alpes.  C’est une destination d’hiver, avec ses pentes enneigées et ses stations de ski, mais aussi une destination estivale, propice au vélo de route et à la randonnée. Intégrée pour partie au magnifique Parc de la Vanoise, les paysages en Maurienne rivalisent de beauté. Entre Italie et Hautes-Alpes, nous sommes partis l’explorer sur une semaine.

 

 

Nos découvertes en Maurienne : que faire? que voir?

Après une année de dur labeur bien chargée en émotions, nous avions envie de nous changer les idées, de respirer l’air pur et découvrir d’autres lieux ! Le tout en restant en France, dans l’optique de (re)découvrir nos belles régions. La montagne s’imposait comme un choix judicieux car elle permet de profiter de la nature tout en offrant pléthore de découvertes et ceci en évitant les masses touristiques estivales (car oui, c’est encore un peu confidentiel la montagne en été).

Donc que faire dans les Alpes et plus particulièrement en Savoie pour quelques jours ? On peut vous parler par exemple de…

 

La randonnée en Savoie

Vous commencez à nous connaitre, la randonnée c’est un peu notre bouffée d’oxygène. Une façon de profiter de l’extérieur, de s’émerveiller de paysages magnifiques, de toucher parfois nos limites mais surtout de déconnecter !

Alors autant dire qu’en Savoie nous avons pu nous faire plaisir ! Eh oui, quel que soit votre point de chute, il y a de grande chance que vous puissiez profiter des sentiers de randonnée. De notre côté, nous avons ainsi arpenté les chemins de la Toussuire, notre camp de base pour la semaine. Et il faut dire que dès le premier jour, nous nous sommes régalés !

Depuis le village, nous avons emprunté un petit sentier qui grimpe jusqu’au Grand Truc (2209m). Alors que les jambes chauffent, des panoramas splendides sur la vallée et sur Saint-Jean de Maurienne tout en bas se succèdent. La nature est préservée (pourtant juste à proximité de la station et des remontées mécaniques) et les vaches et moutons paissent tranquillement dans les alpages.

maurienne-savoie-rando-toussuire1Une fois tout en haut, il est possible d’emprunter le chemin des crêtes. Partez à droite vers le Grand Chatelard ou, comme nous, à gauche, vers le col de Bellard. La vue était juste magnifique. D’un côté, le village en contrebas, les aiguilles d’Arves, le mont Charvin & la vallée de la Maurienne. De l’autre, le massif de Bellecombe et la préservée vallée des Villards.
Et quelle sensation de parcourir cet étroit chemin, en équilibre, avec des paysages imposants tout autour, avec cette impression d’être seuls au monde et bien petits face à la nature.

maurienne-savoie-rando-toussuire2

Nous avons également choisi de nous éloigner un petit peu de la Toussuire pour découvrir d’autres paysages. Nous sommes passés de l’autre côté de la montagne, dans la vallée d’Arves et plus précisément à Saint-Sorlins d’Arves, tout au bout de la route. A vol d’oiseau, seulement quelques kilomètres séparent les deux villages, mais il nous faudra pourtant parcourir une bonne heure de route. Néanmoins, le trajet est en lui-même un voyage sur ces petites routes escarpées de Maurienne.

Direction le col de la croix de fer, pour une magnifique randonnée à la rencontre de lacs d’altitude et même d’un glacier ! Oui tout de même ! La marche est assez longue mais ce fut une superbe expérience, une incursion en pleine montagne, une nature époustouflante. Pour découvrir cette belle marche, je vous invite à lire l’article lui étant consacré ici. En attendant, voici un petit aperçu :

maurienne-savoie-rando-glacier

 

Le vélo : la star des lieux

Alors il faut savoir que la Maurienne c’est un petit peu le pays du vélo. On parle même de « La Maurienne, le plus grand domaine cyclable du monde ». Avec ses nombreux cols, il y a de quoi faire pour les plus robustes. Nous avons croisé beaucoup de courageux cyclistes sur les petites routes au % de pente effrayant (comment peut-on aimer ça ? Que de souffrance !)

maurienne-savoie-veloBon, vous l’aurez compris hein, le vélo de course en montagne, ce n’est pas mon truc. Mais je n’ai pas dit mon dernier mot avec les deux roues. En effet, nous avons testé le VTT électrique sur les sentiers des montagnes. Et je dois dire que l’expérience fut sportive mais totalement réussie. Nous avons adoré parcourir les kilomètres sur les petits chemins, entre alpages et forêts, gravir de belles pentes et en dévaler d’autres. Je me suis fait quelques frayeurs mais je re-signe sans soucis.
Si vous souhaitez découvrir cette activité sympathique, je vous invite à lire notre article dédié à cette expérience en VTT électrique.

maurienne-savoie-vtt

 

Un roadtrip dans la Vallée : entre nature et patrimoine

Même si nous étions forts biens en haut de notre montagne, nous avons bien sûr voulu découvrir la Maurienne. Pour se faire, nous avons embarqué dans la voiture et nous avons parcouru la seule et unique route au fond de la vallée, depuis Saint-Jean de Maurienne jusque Bonneval-sur-Arc.
En chemin, il y a bien sûr des tonnes de choses à visiter, à voir ou à faire. Nous nous sommes arrêtés au gré des envies…

 

La route entre les montagnes

Je ne suis pas particulièrement fan des villes en vallée de façon générale (oui ok, je trouve que c’est souvent gris, industriel et tristounet, nan ?) mais la route en elle-même est vraiment sympathique. Entourés d’immenses falaises, apercevant des petits villages perchés tout en haut, nous tracions la route tout en prenant le chemin des écoliers, quittant la route principale pour s’engager dans les petites départementales qui grimpent. En prenant un peu de hauteur, c’est là encore, un tout un spectacle : des chemins sinueux à flanc de montagne, qui donnent le vertige mais qui offrent aussi des panoramas superbes.

 

Aussois, sa nature et ses barrages

Aussois est un village de montagne qui me tient à cœur. En effet, nous sommes partis tous les hivers pendant des années dans cette petite station de ski familiale de Savoie. J’y ai fait mes 1eres armes sur les skis (et dans un ravin…), j’y ai passé les fameuses étoiles, j’ai dévalé les pentes en luge. Bref que de bons souvenirs d’enfance. Cela faisait plus de 15 ans que je n’avais pas vu Aussois, j’ai découvert le lieu en station d’été et j’ai été très agréablement surprise. La nature tout autour est vraiment magnifique et le village est charmant et très animé, orienté outdoors forcement !

Après cette minute émotion, prenons la toute petite route qui grimpe jusqu’aux barrages hydroélectriques et le lac de plan d’aval. Les constructions sont impressionnantes en terme de génie civil (mais comment ont-ils fait ça ? et ici !) et les panneaux d’interprétation au niveau du belvédère sont vraiment bien pédagogiques. On en apprend sur la vallée, sur les barrages mais aussi sur la vie à chaque saison dans les montagnes.

Plus loin sur le chemin, vous pourrez vous promener sur le petit sentier fleuri au bord du magnifique lac de plan d’Amont, à la couleur émeraude et lové dans les montagnes.
De nombreuses randonnées passent par ici et je ne peux que vous conseiller d’aller arpenter les sentiers dans cette jolie nature. Nous sommes dans le superbe Parc de la Vanoise.

maurienne-savoie-aussois2

 

Patrimoine : fortifications et village traditionnel savoyard

La vallée de la Maurienne recèle également un patrimoine très intéressant, notamment des forts disséminés un petit peu partout sur le territoire. Terre frontalière oblige, ces constructions avaient pour but de se protéger de l’ennemi.
L’un des incontournables est la barrière de l’Esseillon, bâtie au XIXème, par le royaume de Piemont-Sardaigne, pour se protéger des français (avant l’annexion française de la Savoie) ! Nous avons ainsi visité le fort Marie-Christine et l’impressionnant fort Victor-Emmanuel.

maurienne-savoie-fortificationsLors de notre visite, un furieux orage, typique du mois d’Aout dans les montagnes, a éclaté. Un peu trempés, nous avons donc dû improviser et revoir nos plans. Nous pensions faire escale au Mont-Cenis et passer un bon moment autour de son lac mais vu le ciel déchainé, on a dû capituler.

Notre prochaine découverte n’est pas moins que Bonneval-sur-Arc, classé « Plus beaux villages de France ». A 1800m d’altitude, des maisons de pierre et de bois au charme intemporel attendant les voyageurs. Ce lieu a comme un esprit de bout du monde, entouré d’une nature époustouflante et de randonnées prestigieuses.

maurienne-savoie-bonneval

 

Informations pratiques: Camp de base et hébergement

Choisir son point de chute

Notre camp de base se situait dans les hauteurs de Saint-Jean de Maurienne, à la Toussuire. Ce village à 1750m d’altitude, soyons francs, n’est pas le village typiquement savoyard de cartes postales (pour preuve la  barre bétonnée au milieu). Il s’agit d’une petite station de ski, appartenant au domaine des Sybelles.

maurienne-savoie-toussuireL’ambiance sur place est sympathique, avec des commerces et animations, notamment pour les enfants et le calme y règne. Les panoramas à 360°C ainsi que l’ensoleillement sont au top. Je préfère la rive gauche du village, avec ses petits chalets un peu isolés, en face des montagnes avec vues plongeantes sur la vallée.

Dans les alentours, je pense que d’autres stations à taille humaine sont aussi une alternative sympathique :

  • Aussois dont je vous ai parlé plus haut, village savoyard avec de la vie à l’année et pléthore d’activités, le tout dans le Parc de la Vanoise.
  • La Norma, petite station familiale où vous pourrez louer des chalets en bois situé à 10min seulement de la route dans la vallée (facilité pour découvrir la région)
  • Saint-Sorlins d’Arves, village de bout de vallée (charmant mais plus isolé), très animé avec beaucoup de petits restos, des fromageries et de nombreuses randonnées, le tout dans une nature préservée
  • Val Cenis, autre station aux portes du parc de la Vanoise, entre patrimoine et modernité avec de nombreuses activités
  • Bonneval-sur-Arc, un lieu idyllique, entre charme des maisons typiques et randonnées dans le parc de la Vanoise

 

Choisir son mode d’hébergement

En ce qui concerne l’hébergement, nous avons opté cette année pour un concept que nous ne connaissions principalement que pour les vacances d’hiver : les résidences de tourisme.

Pourquoi ? La liberté et le budget ! La liberté d’aller et venir, de se préparer son petit-dej tranquillement, ses sandwichs pour la journée de randonnée, de trainer tranquille sur le canapé le soir, d’avoir son petit cocon a la montagne. Et le budget car autant ces résidences sont chères l’hiver, autant pendant la saison estivale, les prix chutent et deviennent vraiment abordables, surtout pour une famille.

Notre trip était bien sûr orienté activités outdoors et donc assez sportif. Mais nous souhaitions aussi faire rimer montagne et cocooning, nature et bien être. Nous avons donc choisi de séjourner dans des résidences dites de « prestige ».
Nos critères étaient plutôt soft : un appartement avec un espace de vie agréable, une terrasse avec une jolie vue, une piscine intérieure et un jacuzzi. Bah oui, histoire de prendre soin de soi au retour de rando et de limiter les courbatures 🙂

Nous avons donc testé 2 gammes de résidence lors de notre séjour en Savoie. A la Toussuire, nous avons opté pour la résidence Les Hauts de Comborcières de Lagrange Prestige. L’appartement (un 3 pièces, oui on s’est lâchés !) était très agréable, fonctionnel et super propre. La terrasse avec vue sur les pistes et les troupeaux de vaches dans les pâturages a été un must pour les apéros.

maurienne-savoie-appartAstuce : mon conseil pour ce type de location. N’hésitez pas à contacter votre résidence pour obtenir des infos puis après votre réservation pour bien expliquer vos critères prioritaires. J’ai fait un peu ma lourdingue mais j’ai bien indiqué que ma priorité était une vue nature et heureusement, car une grande partie des appartements a vu sur…3 blocs d’immeubles roses bien moches 🙂
Ce conseil n’est pas spécifique à cette résidence mais s’applique partout, l’attribution des logements peut changer votre séjour !

En ce qui concerne l’espace bien être, très joli au demeurant, le côté calme et ressourçant n’était pas vraiment au rendez-vous. Eh oui car dès l’ouverture de la piscine et jusqu’à sa fermeture, il y a quand même beaucoup de monde dans le bassin (pas possible de nager), des enfants équipés de bouées et brassards qui jouent dans le jacuzzi et le tout résonne un max. Au final, j’y suis allée 2 fois et peu de temps à cause du bruit. Des plages horaires (tôt ou tard) réservées aux nageurs et/ou aux adultes serait vraiment appréciables.

Malgré ce bémol, nous avons passé une très bonne semaine dans notre appart. Parler de « prestige » est peut-être un peu fort mais la résidence reste très agréable et d’un très bon rapport qualité/prix (350€ la semaine). Vous verrez que notre second test, lors de notre semaine dans la vallée de la Tarentaise, toujours en Savoie, nous a offert un séjour « prestige » tout à fait incomparable. Rendez-vous bientôt sur le blog pour découvrir cette gamme de résidence qui nous a séduit.

 

Notre séjour en un mot

Déconnectant ! A peine nos valises posées, nous étions ailleurs ! La montagne, rien de tel pour que l’esprit s’évade ! Au fil des randonnées, des activités, des visites, nous avons pu « lâcher prise » et profiter de la nature, du calme et de l’air pur !

 

Pour conclure, cette 1ere partie de notre trip « Montagne Eté 2016 » en Savoie  a été riche en découvertes, en émotions et tout à fait dépaysante. La Maurienne est une région magnifique de Savoie, aux paysages différents et surprenants. La montagne, ça vous gagne 🙂

 

Informations utiles

Infos & Liens

Trip “Montagne Été” – Une semaine à la découverte de la Maurienne en Savoie

Pour en savoir plus sur la région:
Site de Savoie Mont-Blanc
Site de Maurienne Tourisme

Pour découvrir la Toussuire et notre hébergement:
Site de l’office de tourisme
Site de notre résidence

Carte
Recommended Posts

Leave a Comment