In Ile de la Réunion, NATURE & RANDO, VOYAGE

Dans le rétroviseur défile le Sud Sauvage, avec son soleil, son eau azur et ses coulées de laves sombres. Droit devant se profilent les hautes montagnes du Cirque de Cilaos, berceau du sommet de l’océan indien, le Piton des Neiges.
En route pour cette nouvelle aventure nature riches en paysages sublimes !

 

La route de Cilaos

Qui dit Cirque de Cilaos dit grimper dans la montagne ! Et pour se faire, il faut emprunter la fameuse route de Cilaos, celle que l’on surnomme “la route aux 400 virages”. En effet, cette dernière sillonne à travers les vallées et monts, en une multitude de virages très serrés, au bord du précipice et où chaque croisement de voiture relève de l’acrobatie. Sa réputation la précède, la route est, si ce n’est périlleuse, tout du moins très impressionnante, notamment avec ses long tunnels à voie unique plongés dans le noir, où le klaxon chante à tue-tête (et où je frise l’apoplexie !).

Cilaos-route-F

Mais la route jusqu’au Cirque de Cilaos est sublime, c’est un voyage à elle seule ! Et vous devez vous en doutez désormais, elle était bien sûr baignée de pluie ! Mais encore une fois, rien ne peut gâcher le moment tant la beauté des lieux est époustouflante ! Et justement, le spectacle avec ces nuages accrochés aux montagnes et cette végétation envahie par la brume, dévoilait un paysage tout en mystère et une ambiance magique !

 

Le village de Cilaos

Nous avons donc découvert ce village d’altitude un samedi en fin d’après-midi sous un crachin normand. Autant vous dire que la vie y était très très limitée, les magasins et restaurant fermés et les rues quasi-désertes. Notre 1ere impression fut celle d’une ville assoupie pas spécialement accueillante. Même impression un peu tristoune arrivés à l’hôtel, pourtant très joli et cosy. Maudite pluie…C’est un peu morose que nous finîmes notre journée sur la terrasse de notre chambre avec vue sur le Piton….enfin sur un ciel gris et bas…
Le lendemain, nous avons tout de même pu voir Cilaos sous un peu de soleil, son marché, ses petites rues et il était bien plus sympathique. Cependant, le quartier des anciens thermes avec ses multiples hôtels désormais fermés, laissant des bâtiments démesurés inoccupés et avec des rues qui semblent ne mener nulle part donne une drôle d’impression. Au passage, les nouveaux thermes sont hors de notre budget mais surtout, moi qui rêvait de sources chaudes, de bassins où se détendre…nada ! Seulement des soins avec l’eau de Cilaos sont donnés, dommage…
De toute façon, le trésor du Cirque de Cilaos ne réside pas dans sa ville, mais dans la nature magnifique tout autour, avec la star des lieux, le fameux piton ! Oui mais…

 

Rendez-vous manqué avec le Piton des Neiges

Oui alors…bon…comment dire ? Je vous avais expliqué au tout début de ce carnet de voyage que nous sommes passés par un voyagiste pour prévoir notre road trip et y’a eu pas mal (beaucoup !) de couacs (faut pas que j’y repense sinon ca me rends grognonne !) Et tout particulièrement, notre réservation dans le refuge pour le treck sur 2j qui est passé à la trappe tiens donc !
Donc 2 solutions s’offraient à nous pour rattraper le coup (après avoir désespéré qq temps quand même):

  • Faire la rando AR de 10h en 1 journée : faut être réalistes…c’était un peu too much ! Et en plus, on aurait raté le levé de soleil depuis le Piton des Neiges.
  • Découvrir d’autres randos dans le Cirque de Cilaos qui n’en manque absolument pas : vous le devinez, ce fut l’option choisie et je ne regrette pas ! Non seulement ce maudit piton est resté dans les nuages et la vue bouchée de toute façon (NA !) mais en plus notre journée de marche fut merveilleuse, riche en découvertes et aussi en émotions !

 

A l’assaut du Cirque de Cilaos

Nous avons combiné différents tracés, parfois facilement parfois avec quelques hésitations, tout au long de cette journée bien chargée pour les gambettes et pour les yeux !
Tout d’abord, nous avons opté pour débuter dans le village de Cilaos et emprunter le « Sentier des Porteurs » (qui menait aux anciens thermes à l’époque) pour filer jusqu’à la cascade de Bras-Rouge. Cette marche fut charmante, avec de jolies vues sur Cilaos en fond et sur le massif du Benare et des Salazes, ainsi que des passages en sous-bois ou au milieu de filaos et eucalyptus (2h30 AR). La cascade était rugissante (faut dire que ca manquait pas d’eau hein !) et j’osais même braver mes sens pour m’allonger sur les rochers glissants afin de l’admirer de plus prés !

Cilaos-cascade-bras-rouge-F Au lieu de repartir en sens inverse, courageux et pleins d’envie, nous avons décidé de continuer notre marche dans le Cirque de Cilaos, remonter un petit peu la rivière en sautant de rochers en rochers puis de la traverser afin de rejoindre le GRR1 et GRR2 (boucle de 5h).

Cilaos-rando1-F

En direction d’îlet à Cordes, nous avons ainsi arpenté le Cirque de Cilaos, dans une atmosphère très changeante où s’alternaient soleil et sa chaleur suffocante et pluie diluvienne. Cela grimpe beaucoup ! Et cela descend beaucoup ! Et cela remonte encore ! Nous enchainions ainsi la marche sur les crêtes, puis dans le lit de la rivière, pour changer de versants et ainsi de suite… 2 passages restent gravés dans ma mémoire comme légèrement hasardeux :

  • Le premier où il fallait marcher à flanc de montagne, sur un chemin si étroit et sur un sol tellement meuble qu’on ne le distinguait qu’à peine dans les éboulis
  • Le second où il fallut passer à gué la ravine Gobert, sous une pluie battante, traversant la rivière avec l’eau parfois à la taille, le courant fort et un vide vertigineux juste à coté.

Cette épopée fut néanmoins spectaculaire, les panoramas à couper le souffle, la végétation magnifique et il était amusant (ou décourageant selon les points de vue) de voir le chemin parcouru en temps réel, les bassins où l’on se rafraichissait quelques temps auparavant si petits vue d’en haut, la montagne précédente si loin désormais…

Cilaos-rando2-F

Nous continuâmes ainsi notre avancée jusqu’à déboucher au pied du sentier du Col de Taibit. Au lieu de redescendre par la route (ou de prendre un bus hein !), Monsieur nous a embarqué sur un autre chemin (peut-être le plateau des chênes?) dans les sous-bois, dans les filaos avec, encore une fois, des vues surprenantes et toujours aussi magnifiques. Nous rejoignîmes Cilaos après quelque chose comme 6-7h de marche, avoir beaucoup transpiré, monté une nombre incalculable de marches et avoir vu des paysages qui dépassent l’imaginaire…Ce fut éprouvant mais ce fut une très belle randonnée, et la dernière de ce séjour. Jusqu’au bout, la nature de la Réunion nous aura émerveillé !

 

C’est ici que s’achèvent nos 2 jours dans le cirque de Cilaos. Ce fut une très jolie expérience que les montagnes de la Réunion et ses magnifiques randonnées à la découverte d’une nature intacte. Je suis définitivement convaincue qu’un treck de plusieurs jours à travers les cirques de Cilaos, Mafate et Salazie doit être fantastique. Je m’entraine donc et… I will be back !

Les montagnes et les randonnées sont derrière nous mais ce carnet de voyage est loin d’être fini ! Une dernière étape sur l’île de la Réunion, sur la Cote Ouest et son lagon nous attends puis l’envolée sur l’île voisine et tout aussi charmeuse, Maurice. Stay tuned…

 

 

Informations utiles

Infos et lien

Pour en savoir plus sur les randonnées dans le Cirque de Cilaos, voici le site de la ville de Cilaos

Localisation

 

Recommended Posts
Showing 10 comments
  • Letizia
    Répondre

    Toujours autant de plaisir à lire tes récits! Tu me donnes envie de réserver mes billets et de parfaire mon entraînement pour me lancer sur le GRR2… Il va falloir que j’essaie de motiver mon Namoureux (normalement, il ne devrait pas falloir beaucoup de temps à un sportif pour dire oui…)

    • Dorothée
      Répondre

      Merci beaucoup Letizia pour ta lecture, je suis ravie que les récits te plaisent 🙂 Je pense que tu DOIS prendre ce billet! Je ne peux que recommander à une férue de paysage et de randos cette île 🙂 (quant à motiver ton ultra-sportif ironman de Namoureux, je pense que ça sera plutôt easy :-))

  • Jee
    Répondre

    Salut! Je t’ai sélectionnée au Liebstar award! Tu peux découvrir tout ça juste ici : https://expositionsphotographie.wordpress.com/2015/05/08/nomination-liebster-award-numero-deux/ Bisou & à bientôt — Jee xoxo

    • Dorothée
      Répondre

      Bonjour et merci beaucoup Jee pour cette nomination! Je dois avouer que je suis complétement en retard et un peu à la ramasse quant aux Liebstar award mais promis je m’y mets sous peu! 🙂

  • Virginie
    Répondre

    Sublime !!!

  • LadyMilonguera
    Répondre

    Magnifique endroit pour faire de la randonnée !

  • Détours du monde
    Répondre

    Tes photos me rappellent avec nostalgie la rando que j’ai faite avec ma meilleure amie dans ce cirque il y a quelques années… A l’arrivée, le bourg d’Ilet à cordes et une nuit en gîte mémorable ! Un de mes meilleurs souvenirs à la RUN :). Sabrina

    • Dorothée
      Répondre

      La région est tellement belle! J’ai un superbe souvenir de cette randonnée et des paysages même si cette journée fut un peu difficile. On a mixé différents sentiers, j’ai eu quelques moments de stress sur les chemins à flanc de montagne ou le passage à gué sous une pluie diluvienne. 5 min après, je mourrais de chaud 🙂 Épuisant mais tellement beau! As tu eu l’occasion de faire l’ascension du Piton des Neiges?

Leave a Comment