In Capture

On est parti? Je vous emmène loin, très loin…au cœur d’une cloud forest…

 

Je n’ai encore jamais évoqué le Costa Rica ici sur le blog. Ce voyage, réalisé il y a plusieurs années déjà, m’a profondément marqué.
Il représente aussi mon 1er contact avec la nature tropicale, sa faune & sa flore et tout l’écosystème qui en résulte.
Le Costa Rica possède une biodiversité exceptionnelle, préservée par une politique axée sur l’écologie et le tourisme durable.

 

J’ai traversé une grande partie du pays, mon sac sur le dos. Chaque région a été source de découvertes fantastiques: le volcan Arenal, le Monteverde, les plages bordés de cocotiers de Samara, le fabuleux parc national Manuel Antonio de Quepos, les vagues et le surf de Dominico, la trés isolée baie de Bahia Drake et l’immense & sauvage parc national Corcovado…

 

Avec un petite quelque chose d’initiatique, ce beau voyage m’a mené jusque dans une forêt de nuages, pour un moment hors du temps et magique…

Marcher dans la Cloud Forest de Santa Helena au Costa Rica

Evasion en images | La Cloud Forest au Costa Rica | La réserve de Sante Helena au Monteverde

Cloud Forest ou la forêt de nuage

Un nom poétique, n’est ce pas?

Pour découvrir la cloud forest, j’ai opté pour une visite intimiste de cet environnement, pour la réserve de Santa-Helena, située juste à côté du célèbre et fréquenté parc national de Monteverde…

Dans cette forêt perchée dans les montagnes, les nuages restent accrochés à la canopée des arbres…
Au loin, on devine le sommet du Volcan Arenal, qui semble endormi et perdu dans la brume…

Il est 6h du matin, le monde dort encore.
Il est temps de pénétrer dans la forêt tropicale et de faire connaissance avec cette ambiance…pour un moment hors du temps…

La végétation luxuriante

Des les premiers pas sur le sentier, je me retrouve ailleurs.
La jungle est un monde différent…une ambiance à part entière.

Tout me surprend dans cet écosystème: la densité de la végétation, la multitudes d’espèces tropicales, l’humidité qui frôle les 100%…

J’avance lentement, les jambes prisonnières d’une boue épaisse…
J’ai tout le loisir de regarder autour de moi…de prendre mon temps…

Les arbres sont recouverts de lichens, de lianes, de plantes exotiques. Ils coexistent, en symbiose et s’étendent à perte de vue dans un labyrinthe végétal…

Evasion en images | La Cloud Forest au Costa Rica | La végétation luxuriante de la forêt de nuage
Evasion en images | La Cloud Forest au Costa Rica | La brume dans les arbres

La foret & la brume

Je m’enfonce plus profondément dans la forêt, j’entre dans les nuages…
En quelques secondes, je suis entourée par la brume, je pourrais presque la toucher…

L’ambiance des lieux devient mystérieuse, à la fois sereine mais aussi un petit peu inquiétante…

Les arbres sont immenses et majestueux. Au sol, je distingue à peine mes pas, dans cette brume dense…

J’entends les gouttes d’eau qui perlent sur les plantes, les animaux qui s’agitent dans les fougères géantes, la jungle semble avoir son propre langage…
Je me souviens encore de ces bruits, de cette atmosphère si particulière…

Evasion en images | La Cloud Forest au Costa Rica | Un labyrinthe d'arbres et de la liane
Evasion en images | La Cloud Forest au Costa Rica | Marcher dans la jungle, loin de la civilisation

Une rencontre magique au cœur de la cloud forest

Cela fait déjà quelques heures que je marche dans la réserve, je n’ai croisé personne, la civilisation me parait loin et le temps suspendu…

Des bruits attirent mon attention, je regarde autour de moi, il me semble que quelque chose tombe des arbres. Je m’arrête et reste silencieuse…
Les feuilles bruissent, les branches remuent dans la canopée. Je lève les yeux, j’ai du mal à distinguer quoi que ce soit dans tout ce vert.
Et puis je les vois…des singes qui sautent d’arbres en arbres.
Toute une famille en fait…qui tranquillement font leur cueillette de fruits, les dévorent avec entrain avant de jeter les coquilles vides sur ma tête!

Ils ne semblent pas me voir…je me fais toute petite…je les suis et les observe de longues minutes. Je me rends compte que je suis une observatrice privilégiée. J’ai les larmes aux yeux d’assister à un moment de vie de ces animaux sauvages, dans leur environnement où je ne suis qu’une invitée …
Je n’ai pas de photos à vous montrer de cette famille. Car à ce moment là, j’étais bien loin de vouloir capturer l’instant, je le vivais pleinement!

Showing 3 comments
  • Alaindici
    Répondre

    Jolie narration ! Ce doit être juste inquiétant de se balader dans cette forêt.

    • Dorothée
      Répondre

      Merci Alain pour votre retour. Je dois avouer qu’il y a effectivement un petit sentiment d’inquiétude…Être au cœur de la forêt, à plusieurs heures de marche de la “civilisation”, dans un environnement magnifique mais tout de même hostile, avec des bruits tout autour d’animaux, le tout sans téléphone sur moi ou moyen pour contacter l’extérieur. Mais la beauté des lieux a pris le dessus!

  • Anne
    Répondre

    Ah, c’est marrant, nous avions du vent ce jour là, on percevait moins l’humidité. Ca donne des photos folles chez toi!

Leave a Comment