In Etats-Unis, NATURE & RANDO, VOYAGE

Faisons connaissance avec l’un des trésors de l’Utah, le Arches National Park, un parc aux paysages extraordinaires, où l’eau et l’érosion ont crée des arches rocheuses naturelles, falaises et buttes

 

Des arches dans tous les sens …

(Jour 18 – Dimanche 23 Juin)

Réveil très très matinal pour rejoindre Arches National Park et éviter la foule et les grosses chaleurs (environ 40°C à cette saison), initiative au succès totalement discutable (on a souffert sous le soleil…)
Nous débutons notre parcours par Park Avenue et Courthouse ViewPoints, puis nous restons dubitatifs devant le pas-si-fragile Balanced Rock.

Arche National Park

Nous continuons notre visite de Arches par la découverte des North & South Windows, Turret Arch et Double Arch, qui sont différentes mais toutes magnifiques.

Arche National Park

La randonnée Devil Garden Trail : chaud…très chaud 😉

Et là, est-ce le soleil qui nous a déjà grillé quelques neurones ? Ou l’envie du défi ? Quoiqu’il en soit, nous tentons la randonnée du Devil Garden Trail ! Il faut reconnaître que le nom n’est pas spécialement engageant et que les commentaires ne me rassurent pas, je cite :

« le sentier, qui permet d’accéder à la région des fins (rochers en formes d’ailerons de requins) et à trois autres belles arches dont la monumentale Double O, devient un peu plus difficile. Après Landscape Arch, la montée sur le slickrock est très raide. Vous passerez ensuite, jusqu’à Double O Arch, une partie un peu étroite avec du vide de chaque côté qui peut être pénible à franchir pour les personnes sujettes au vertige ».

Mais, nous sommes des warriors, et nous voilà partis !

Landscape Arch, la plus grande arche au monde, est juste magnifique et encore une fois, nous nous sentons bien petits devant les prouesses de la nature!

Arche National Park

Nous continuons notre périple et bon, ok, au bout de 15min de marche à peine, je plante ! Je suis face à un slickrock immense (voir image ci-dessus…oui ça ne rends pas du tout! mais c’était super flippant!), au point de me demander s’il n’y a pas eu un léger cafouillage car “y’a pas moyen de passer par là!!!”. Or ce postulat fut dûment réfuté par des randonneurs s’attaquant gaiement à la pente raide.
Je reste, Chéri s’engage, je papote avec les autres visiteurs hésitants, on se tâte… Et puis, j’entends de là-haut « oui oui tu peux passer ! c’est moins pire après ! ». Je sens les regards sur moi, et là, mon orgueil s’emballe (crétin celui-là !) et j’attaque l’ascension, je dérape, j’ai peur mais je le grimpe sous l’œil fier de mon homme 😉

Nous faisons même un petit détour pour admirer Partition Arch qui reste l’une de arches favorites, puis nous soufflons un peu dans la fraicheur de Navajo Arch.

Arche National Park

S’ensuit la terrible ascension en direction de Double 0’Arch. Nous peinons beaucoup sous cette chaleur accablante, qui avoisine les 40°C dans Arches National Park, le soleil est à son zénith. On s’hydrate beaucoup mais c’est difficile. Nous progressons dans ce décor particulier, au milieu de ces ailerons de requins, jusqu’à la fameuse passerelle naturelle, entourée de vide et qu’il faut traverser…
Et là, je suis à nouveau tétanisée, et dans ces cas-là, l’erreur est justement de s’arrêter car ensuite les jambes commencent à trembloter, le cœur a palpiter et on a encore plus de mal à avancer. J’hésite beaucoup… Chéri me propose de rebrousser chemin devant ma détresse apparente mais je suis déjà allée trop loin pour renoncer! C’est les larmes aux yeux mais avec l’envie de dépasser mes peurs, un pas après l’autre, que je la franchis.

S’ensuit encore une marche qui parait durer une éternité, mais je galope telle une gazelle, dopée à l’adrénaline 🙂 pendant que l’Homme est en mode “souffrance et grognonnerie”. Nous arrivons finalement à Double O’Arch sur laquelle nous ne nous extasions mais pas trop au final (on lâche même un « tout ca pour ca !!! »), je pense que les conditions y étaient pour beaucoup :p

Arche National Park

Nous redescendons le chemin, on repasse les points difficiles et c’est exténués que nous arrivons au parking mais fiers de nous ! Et c’est avec un air moqueur que nous saluons deux corbeaux par un « vous ne vous repaitrez pas de nous aujourd’hui !!! ».

 

Delicate Arch

Après cette randonnée dantesque, nous voici devant le dilemme de Delicate Arch : “Avons-nous le courage de tenter cette ascension difficile et fréquentée ?”.
Devant la mine un peu déconfite de Chéri, je sens que cela va être compliqué, mais j’insiste, nous hésitons puis nous renonçons en trouvant des tonnes de bonnes excuses comme « il y aura un monde fou la-haut, ça va gâcher le moment ! ». Nous décidons donc de zapper la randonnée et d’admirer la belle depuis le Upper Delicate Arch Viewpoint.

Arche National Park

Nous profitons de la fin d’après-midi, sous une chaleur encore étouffante, pour se détendre, bouquiner, siroter quelques bières, dans le petit jardin de notre motel à Moab puis de la soirée pour diner d’un très bon repas italien.

En conclusion, de ces quelques jours à Moab, nous avons été séduits. Il est vrai que nous aurions pu rallonger notre séjour tant il y a de belles choses à voir sur place. Nous avons beaucoup apprécié Arches National Park mais pour ma part, Canyonlands demeure la cerise sur le gâteau.

 

Et vous? Arches ou Canyonlands? Lequel des deux vous tente ou vous a convaincu?

Sommaire Road Trip dans l’Ouest des États-Unis

 

 

Vous appréciez voyager avec nous au fil de ce Road Trip à travers les merveille du Sud Ouest américain? Pour découvrir les nouveaux articles dés leur parution, inscrivez-vous au blog ou liker la page facebook de MicmatiK:

Recommended Posts

Leave a Comment