In LIFESTYLE

Stress? Fatigue? Pollution? Triste réalité de nos semaines bien chargées? Alors comment recharger nos batteries? Comment s’évader de notre quotidien?
A seulement 1h de Rouen et 2-3h de Paris, je vous présente 5 virées en bord de mer qui sauront, je l’espère, vous dépayser, et vous donner envie d’en découvrir davantage sur le littoral normand.

Fort de ses 600 kilomètres, ce dernier se dévoile au travers de ses imposantes falaises de craie, ses plages de sable infinies, ses dunes, ses criques sauvages, ses rochers escarpés et bien plus encore… La côte normande recèle bien des richesses historiques, culturelles et gastronomiques mais surtout des paysages variés et magnifiques.

Aujourd’hui, je souhaite vous présenter, la Côte d’Albâtre, qui court du Tréport au Havre (Seine-Maritime).

 

Les Mondaines: Le Tréport et Mers-les-bains…

Je vous emmène dans l’échancrure de la Manche qui accueille les petites villes portuaires du Tréport et de Mers-les bains, à la frontière entre la Somme (Picardie) et la Seine-Maritime (Haute-Normandie). Ces 2 bourgades jumelles se toisent depuis l’estuaire de la Bresle, fleuve qui les sépare, et frontière historique entre ces deux régions.

Nous sommes tout au Nord de la Côte d’Albâtre. Les falaises crayeuses du Tréport, les plus hautes d’Europe, se dressent fièrement à 110m au dessus du niveau de la mer, dominant une belle plage de galets.

Je vous conseille d’emprunter le funiculaire récemment restauré (petites sensations garanties…), qui, depuis les quartiers bas, vous mènera au sommet des falaises, d’où vous pourrez admirer l’impressionnant paysage alentour, et vous balader sur le sentier avec vue plongeante sur la Manche.

Le Treport Collage

Le Tréport et Mers-les bains ne sont pas uniquement réputées pour leur paysage. Elles ont connu leur essor sous le règne de Louis-Philippe, qui fit creuser et agrandir le chenal améliorant ainsi le port. Il y fit construire la 1ere villa et y reçut même la reine Victoria d’Angleterre!!!
La mode des “bains de mer” et des bienfaits de l’air iodé est alors lancée!!!

Durant la belle époque, la grande bourgeoisie parisienne investit les lieux, grâce notamment à la ligne de train “Paris-Le Tréport” de la compagnie des Chemins de Fer (1872) puis au tramway “Eu-Le Tréport- Mers” (1902). Ces bourgades de pêcheurs se transforment vite en stations balnéaires huppées et deviennent la “plage de la région parisienne”.

En effet, à seulement 3h de train de la capitale, nombre de riches propriétaires sont attirés et font édifier des villas de front-de-mer. L’architecture de ces dernières se caractérise par des bow-windows permettant d’admirer l’océan depuis son salon et des façades hautes et étroites à la décoration fantaisiste (extravagante?), très richement ornées de ferronneries ou de boiseries, et peintes dans de nombreuses couleurs. A l’intérieur, se côtoient styles art déco, années 30 et anglo-normand.

Seules les façades sont aujourd’hui d’origine car la seconde guerre mondiale fit des ravages. Le Tréport fut particulièrement touché et ses villas ainsi que le prestigieux hôtel Trianon furent complétement rasés et n’ont hélas pas été reconstruits. A la place se dresse une barre de béton très peu glamour.
Au contraire, sa voisine Mers-les-Bains fit restaurer ces maisons, et c’est depuis son esplanade, classée monument historique, qu’elles s’admirent.

 

Varengeville-sur-Mer: tout en poésie…

La petite ville de Varengeville-sur-Mer est un havre de paix entre mer et campagne et se laisse découvrir au fil d’une randonnée tout à fait dépaysante et ressourçante.

Cette dernière débute au près de l’eau, à Pourville, traverse ensuite les bois d’Hautot Bernouville puis nous amène sur des petits chemins et routes, le tout dans un décor champêtre. Vous pouvez apercevoir de magnifiques propriétés, entourées de calme et de tranquillité.

On rejoint le Cimetière Marin paisiblement suspendu au dessus de la mer. Georges Braque, ami de Picasso et épris de cette contrée, y est enterré. Monet y a également peint, et on le comprends aisément, tant le paysage est source d’inspiration! Tout à côté, se trouve le bois des Moutiers, jardin paysager à l’anglaise, riche en espèces exotiques et notamment en rhododendrons (préférez une visite en Mai).

Varengille Collage1

En empruntant le chemin du littoral (GR21), des vues splendides s’offrent à nos yeux ébahis, les falaises abruptes se jetant dans l’eau, les collines fleuries de jonquilles, les herbes folles, les sous-bois…

Au gré de votre humeur, deux chemins sont alors envisageables …Le premier continue le sentier du littoral et ramène sur Pourville par les hauteurs, permettant d’admirer la valleuse de Petit-Ailly, gorge noyée de végétation qui s’ouvre sur la mer. Le second consiste à descendre sur la plage et revenir ainsi au bord de l’eau (attention! à ne faire qu’à marée descendante et en s’éloignant des falaises, où des éboulement dus à l’impitoyable érosion sont fréquents).

Cette randonnée d’environ 14 km et de 3-4h est un bol d’air pur!

Varengille Collage2

 

Saint-Valéry-en-Caux à la tombée de la nuit…

Saint-Valery-en Caux est propice à la flânerie, à la détente et au calme, malgré une mer qui se déchaine parfois…

Vous pourrez y découvrir, rythmés par les marées et protégés du vent: son port qui s’engouffre dans le centre-ville, l’architecture à colombage (maison Henri IV ou Ladiré, XVIe), un cimetière militaire de la 2nde guerre mondiale, le phare au bout de la jetée, l’église Notre-Dame, le cloitre et le couvent des Pénitent. Un circuit dans le vieux centre est proposé par l’office du tourisme.

Pour ma part, j’ai opté pour une balade sur la plage à marée basse, foulant le sable encore gorgé d’eau, sous un ciel se parant d’une luminosité féerique de coucher de soleil.

StValery Collage

 

Saint-Pierre-en-Port: entre falaises, forêts et bocages normands

Une très jolie randonnée printanière débute à Saint-Pierre-en-Port pour rejoindre tout d’abord Sassetôt-le-Mauconduit, au travers de bois et de champs bordés d’arbres où broutent paisiblement quelques chevaux.  Le château, quant à lui, aurait accueilli Sissi l’impératrice, eh eh^^

La descente sur la valleuse des Petites-Dalles, par des chemins boisés et fleuris, est très agréable.

StPierre Collage

S’ensuit la remontée vers les Grandes-Dalles avec, dans notre dos, de splendides vues sur la plage en contre-bas et en face de nous, des panoramas tout aussi impressionnants sur la Côte d’Albâtre et la mer d’une couleur tout à fait intrigante. La plage des Grandes-Dalles est elle aussi propice à la balade et à la découverte de grottes naturelles.

Le chemin qui remonte vers Saint-Pierre-en-Port est raide et essouffle quelque peu mais l’effort est encore une fois récompensé par des vues à couper le souffle (déjà bien court 🙂 ). Cette bucolique randonnée d’environ 10-12km et de 3-4h se finit par une marche sur le plateau, au milieu des champs et bercée par le bruit du vent.

 

Etretat la Belle…star de la Côte d’Albâtre

Cet article conclut avec la star de la Côte d’Albâtre, la jolie Etretat et ses falaises classées au patrimoine mondial de l’Unesco, celle-la même qui conquît le peintre Monet ou bien les écrivains Maupassant et Flaubert.

Elle est bien loin l’époque du modeste village de pécheurs, car Etretat est depuis longtemps devenue une station balnéaire réputée. Etretat la belle, mais aussi Etretat la Diva! Victime de son succès, la convoitée devient bien trop bondée en saison mais retrouve heureusement sa quiétude le reste de l’année.

La bourgade est jolie à découvrir, ses maisons, ses halles en bois, ses châteaux et manoirs alentour mais le plus féerique reste ces merveilles naturelles que l’on peut admirer dès le front de mer.

De nombreux sentiers et chemins côtiers sillonnent les falaises offrant diverses possibilités de randonnées. Aujourd’hui, nous gravissons la falaise d’Aval qui nous offre des panoramas somptueux sur:

  • la falaise d’Amont et Etretat blotti en son creux, avec au sommet l’église Notre-Dame de la Garde
  • l’aiguille et son mythe: en effet, cette dernière renfermerait un trésor inestimable, la fortune des rois de France dont ils se transmettraient le secret de génération en génération. C’est en tout cas le mystère conté par Maurice Leblanc, mettant en scène Arsène Lupin.
  • Manneporte avec sa falaise si massive, son arche et sa plage de sable.

Ne manquez pas de vous balader à marée basse sur la plage, à la découverte du parc à huitre datant du XVIIeme siècle.

Etretat Collage

 

C’est ici que s’achève cette échappée normande, en espérant que la Côte d’Albâtre aura su vous séduire, ou tout au moins vous intriguer. Néanmoins, la côte normande n’a pas encore dévoilé tout ses secrets…prochaines aventures sur la Côte de Nacre ou la Côte fleurie!

 

Informations pratiques:

Infos sur la randonnée de Varengille-sur-Mer: cliquez-ici
Infos sur la randonnée de Saint-Pierre-en-Port: cliquez ici

 

Si vous aimez cette région et/ou si vous connaissez de sympathiques ballades & visites, n’hésitez pas à commenter et partager cet article!

Recommended Posts
Showing 6 comments
  • Une Bordelaise à Paris
    Répondre

    Tes photos sont superbes ! J’adore la côte d’Albâtre, avec Mon Chéri nous aimons effectivement beaucoup y aller pour décompresser. Cet automne, nous avons découvert Mers les Bains, le Tréport et Varengevilles (un énorme coup de coeur !).
    Je me souviens aussi d’une très jolie randonnée que nous avions fait à Saint Pierre en Port. Nous étions d’ailleurs passés devant le château de tes photos 🙂
    En revanche, je ne connais pas Saint-Valery-en-Caux… ce sera l’occasion d’une prochaine visite dans la région !
    Vrginie

    • Dorothée
      Répondre

      Bonjour Virginie! Je vois que l’on a les mêmes cibles sur la côte normande 🙂 C’est vraiment de jolis paysages et il y a pas mal de randos très sympas. Une journée la-bas et je décompresse, je crois que la mer est un anti-stress naturel! Et même l’hiver ça fait du bien (bon c’est quand même mieux qd il y a du soleil, et ça en Normandie, c’est pas gagné :-p ). Bonne prochaine escapade !!!

  • LadyMilonguera
    Répondre

    Très sympa ces suggestions, et quelle belle région !

    • Dorothée
      Répondre

      Merci beaucoup! D’autres suggestions sont à venir, stay tuned 🙂

  • Meyilo
    Répondre

    J’adore. Je crois que je les ai toutes faites ces balades lors de mes vacances du côté d’Etretat. Mes deux préférées sont Varengeville et celle entre les petites et grandes Dalles. Tu me donnes envie de retourner faire un tour en haute Normandie 😉

Leave a Comment